Chez Lingorama, on lave son linge sale en famille…
… pour que les clients puissent se dire « c’est du propre ! »

Linvorama-afficheLinvorama-facade-2Linvorama-interieur-6

 

 

 

 

* 1975

Ingénieur textile dans une usine des Vosges, Guy Auplat désire s’émanciper pour créer sa propre entreprise individuelle. C’est secondé par sa femme, Anny, qu’il va ouvrir un premier magasin, rue des Salines à Lons-le-Saunier (Jura), sous l’enseigne LinVosRama (allusion au linge des Vosges). Textile d’habillement et linge de maison sont alors proposés « à la fouille », à prix cassés de fins de séries. Mais, très vite, c’est l’option linge de maison qui est choisie.

Linvorama-formule1Linvorama-interieur-2

Suite à des problèmes avec une société leader dans la profession (Linvosges), Guy Auplat modifie l’appellation de l’entreprise qui devient dès lors LingoRama. Nées sous une bonne étoile (qui ne sera pas filante) les toiles rayonnent…

Linvorama-facade-1Linvorama-atelier

* 1976

Ouverture du 2ème magasin d’une superficie de 300m², au sud de Dijon sur la route nationale 74 à Marsannay-la-Côte (Côte-d’Or). Réussite immédiate grâce à une stratégie efficace (prix bas, publicité événementielle, ouverture le dimanche,…). La vente de linge au kilo (draps, linge éponge, rideaux) permet également à l’enseigne de se développer. Atelier de confection pour les dimensions spéciales. Achats de tissus au mètre afin de fabriquer draps, draps-housses, housses de couettes, taies, nappes et divers articles à la demande. Les Auplat comprennent alors que, désormais, ils n’auront plus d’autre choix que celui de se retrouver dans de beaux draps…

Lingo-dijon-buldozerLingo-dijon-facade

* 1986

Construction du bâtiment actuel (1000m²), rue Dardelain, à quelques centaines de mètres du 2ème magasin. Déménagement et ouverture en fin d’année. Conçu par Guy Auplat, ce lieu se veut adapté et convivial avec espace dédié aux bureaux, grand atelier et magasin. Cet endroit devient alors le plus grand magasin spécialisé dans le linge de maison en France. Quelques années plus tard, faisant office de dépôt-réserve, un nouveau bâtiment de 800 m² vient compléter l’ensemble : Lingorama fait désormais (et pour longtemps !) partie intégrante du tissu commercial du sud-dijonnais…

Lingo-reims-facadeLingo-reims-interieur

* 1993

Ouverture à Reims (Marne) d’un magasin de 700m² de superficie par l’un des 2 supers fils de Guy et Anny, Patrick. Le reste de la fratrie -Delphine, Valérie et Laurent- ne sera pas en reste puisque chacun d’entre-eux va, de fil en aiguille, prendre des responsabilités au sein de l’entreprise familiale, afin de tisser un ensemble aux courbes harmonieuses et sur-mesure : bref, rien de superficiel, que du cousu-main !

Lingo-saran-facade* 1998

Patrick ouvre un 3ème magasin de 600m², près d’Orléans (Loiret), à Saran. Et ça rend apparemment heureux et service à toute une frange de la population puisque, là aussi, le succès est bientôt au rendez-vous : dans la mesure où, au fil du temps, Saran s’apprend, hé bien, Saran, ça prend !

Lingo-nancy-interieur-3

* 2003

Ouverture du magasin d’Essey-les-Nancy (Meurthe-et-Moselle) sur près de 1000m². Et l’essai est marqué par l’autre fils de Guy, Laurent, qui, prenant la balle au bond, vient couronner une action collective de toute beauté, pour aplatir et aplanir les difficultés inhérentes à ce type d’entreprise. Aussi, après avoir su rebondir, Laurent saura transformer Essey en victoire !

* 2004

Patrick revient à Marsannay-la-Côte pour reprendre les rênes du magasin familial  en 2005. Dans le même temps, fermeture du magasin de Lons-le-Saunier car Patrick considère qu’il s’agit d’une trop petite unité (100m²) ne correspondant plus au concept que l’enseigne est en train de façonner, en mettant les petits Auplat dans les grands…

Lingo-dijon-facade-recent

* 2008

Maille après maille, la famille Auplat continue de tricoter son histoire : un nouveau rang est ainsi aligné par Laurent à Jouy-aux-Arches, à côté de Metz (Moselle), avec l’ouverture d’un nouveau magasin. C’est le moment qu’il choisit également pour racheter la marque Gaufrex à la barre du tribunal. Créé au siècle dernier par les tissages de Rambervilliers dans les Vosges, Gaufrex est une marque reconnue dans le torchon (la seule dans ce domaine). Il s’agit d’un produit de grande qualité, breveté en 100% coton et reconnu comme très absorbant et séchant vite. Les ventes explosent. En l’espace d’un an, doublement de la production. Fin 2009, création de nouveaux coloris tendances et ventes à l’exportation. Paradoxalement, c’est donc bien en mélangeant les torchons et les serviettes que la réussite est au rendez-vous…

hub_serviettes_1hub_taieshub_serviettes_2

* Depuis 2009

La saga familiale se perpétue grâce à des valeurs sûres qui, au fil du temps, continuent de faire leurs preuves : complicité, confiance, partage des valeurs communes… Le père-fondateur a su faire passer le message : effectuer en permanence une sélection soigneuse des articles proposés, en gardant bien à l’esprit ce qui motive le plus la clientèle, la qualité et le prix !

Et, même si ce n’est pas toujours facile de faire s’entremêler affaires et famille, il y a incontestablement eu acquisition d’une « culture linge de maison » en étant un des derniers « Blanquart » (comme on dit dans la profession). Et cela est certainement dû au fait, pour la  2ème génération, d’avoir « trempé dedans » depuis toujours.

Delphine s’occupe principalement de point de vente historique de Marsannay-la-Côte. Laurent a fort à faire avec le magasin d’Essey-les-Nancy, tout en gérant la marque de torchon Gaufrex. Valérie s’occupe du référencement des articles en informatique, de la coordination avec les magasins de Reims et de Saran, ainsi que du tout nouveau site de vente en ligne BLANDIRECT.COM. Patrick, lui, s’occupe plus particulièrement des achats, de la partie marketing-publicité et du développement.

BlancDirect

Leader dans son domaine, Lingorama s’affiche comme un spécialiste incontournable dans le domaine du linge de maison, pour une clientèle qui aime le beau linge et qui souhaite se faire plaisir sans dépenser trop. L’une des forces de la maison est un pouvoir de négociation important auprès des fournisseurs, en arguant sur les volumes. Par ailleurs, depuis une vingtaine d’années, de nombreuses grandes marques sollicitent l’enseigne pour que leurs articles garnissent les rayons : quelle meilleure preuve de la réussite de Lingorama ?…

« Offrir le meilleur au meilleur prix ! » est notre leitmotiv. Pour ce faire, si tous les moyens ne sont pas bons (eu égard aux valeurs évoquées plus haut), nombreuses sont les « pistes de travail » : acheter des fins de séries, des collections en déstockage, des dégriffés, voire des articles en légers déclassés, le tout proposé à la vente à des prix défiant toute concurrence : 30, 40 voire 50% de rabais sur les tarifs de base. Le choix est impressionnant et, cerise sur le gâteau, l’enseigne vient tout juste de sortir une ligne d’articles en percale 100% coton 80 fils/cm² griffé Lingorama pour que le rendez-vous du beau linge le soit à des prix extrêmement intéressants.

hub_serviettes_3hub_normandeshub_torchons

« Lingorama, c’est l’empire des sens ! » : voir, sentir, entendre, toucher, parler, goûter, chacune de ses sensations est mise en jeu dans notre rapport au linge de maison. De la serviette éponge nous séchant le corps à celle de table tapotant notre bouche, des plaisirs de la table aux confidences sur l’oreiller (en passant de la nappe au lit), force est de constater que Lingorama   habille et habite notre environnement proche jusqu’à la plus stricte intimité. C’est la raison pour laquelle, dans une perpétuelle quête de prix bas, nous accordons une attention particulière à chacun de ces petits détails qui rendent votre univers domestique fonctionnel, doux et agréable. En venant chez Lingorama, vous pouvez vous appuyer sur une paire de choses sûres : il n’y a que du beau linge et vous n’aurez qu’une seule envie, repasser…

un texte de Franck Halimi
(novembre 2013)